Il existe des normes dans tous les domaines relatives à un besoin de régulation et/ou de contrôle des risques, du confort, de l’hygiène, de la qualité de la sécurité mais également de plusieurs autres facteurs importants à prendre en compte selon les activités et les différentes typologies d’exploitation.

Dans cet article, DELTA LUX® vous explique comment ces normes en vigueur régissent le niveau d’éclairement intérieur et extérieur.

Un poste de travail correctement éclairé vous permet d’éviter de vous exposer à des risques tels que des accidents, des erreurs dans l’exécution de vos tâches, une fatigue visuelle et nerveuse… L’éclairage qu’il soit intérieur ou extérieur, se doit donc de vous apporter plus que du confort, il doit vous éclairer de manière juste. C’est dans ce sens que les normes NF 12464 et EN 13201 ont été créées.

Les normes spécifient la qualité et la quantité d’éclairage nécessaires pour que les tâches visuelles soient assurées avec précision sur les lieux de travail. En plus de l’éclairement requis, un bon éclairage doit assurer l’exécution de ces tâches en toute sécurité pendant de longues périodes.

 

NF 12464 et EN 13201 à quoi ça correspond ?

1. La norme NF 12464

La norme NF 12464 a vu le jour en 2002 en Europe. Elle concerne l’éclairage intérieur des lieux de travail où des exigences minimales sont imposées. Plus concrètement, l’éclairage des lieux de travail et l’environnement immédiat doivent respecter un seuil fixé. Il est donc indispensable de disposer d’une connaissance accrue de la typologie de zone et du produit pour bien comprendre la demande du client. 

En tant que spécialiste dans notre domaine, nous savons que l’éclairage varie selon l’activité pratiquée (travail administratif, manutention, travail industriel, travaux de grande précision, etc…). Par exemple, pour la norme NF 12464, le travail effectué au sein d’un bureau tertiaire ne sera pas le même que celui réalisé dans un hall de production. Les besoins en éclairage sont donc différents.

 

Néanmoins, un éclairage uniquement conforme aux normes, en soi, n’est pas la garantie d’un bon éclairage. C’est pour cette raison que la norme ne concerne principalement que les aspects quantitatifs de la lumière et de l’éclairage. Dans le cadre d’un projet, nous prendrons en compte en premier lieu le type d’application pour lequel l’éclairage doit être dimensionné. Pour chaque application, 4 critères sont définis :

  •  Maintenir l’éclairement moyen votre zone de travail tenant compte des aspects de confort (visuel, bien-être, sécurité…)
  • L’UGR qui correspond au taux d’éblouissement et d’inconfort en éclairage intérieur. Il est quantifié en fonction de votre position sur votre poste de travail et de la direction dans laquelle vous regardez. En d’autres termes, plus le taux d’UGR est important plus la sensation d’éblouissement est importante. Ici, la valeur UGR maximale recommandée dépend de votre activité.
  • Une uniformité de l’éclairement minimale à respecter. C’est le rapport entre l’éclairement moyen et l’éclairement minimum de la zone, et permet d’éviter d’avoir des zones d’ombre ou un éclairage hétérogène dans la pièce.
  • Un Indice de Rendu des Couleurs (IRC) minimal est requis. Il mesure l’aptitude d’une source de lumière à restituer les couleurs d’un objet. Il doit être au minimum de 80 pour les locaux où le travail se fait de manière continue.

La norme NF 12464 a donc pour objectif de vous garantir un cadre de travail idéal et d’améliorer votre confort visuel. Le tout, grâce à un éclairage approprié par rapport à vos tâches quotidiennes. Tout comme il existe des exigences pour l’éclairage intérieur, il en est de même pour l’éclairage extérieur.

2.  La norme EN 13201 

L’objectif de l’éclairage public n’est pas uniquement d’éclairer les routes et les trottoirs. Il est indispensable d’avoir un éclairage optimal respectueux de l’environnement. C’est donc ici qu’intervient la norme extérieure EN 13201 depuis 2004.

Elle est à destination de plusieurs intervenants tels que les concepteurs de projets, les maîtres d’ouvrages et les usagers finaux. Elle a été conçue pour lister les niveaux d’éclairement à respecter pour l’éclairage public. Elle détermine et veille à conserver la meilleure implantation des luminaires publics et extérieurs en fonction des typologies de zones, pour des luminaires filaires et solaires tout en protégeant la faune et la flore.

Elle donne aux professionnels les valeurs d’éclairement et de luminance (sensation visuelle de luminosité d’une surface) minimales à maintenir pour chaque projet. Par exemple, nous savons qu’une piste cyclable ne requiert pas les mêmes exigences d’éclairement qu’une voie urbaine limitée à 70km/h. Un guide aide les professionnels à appliquer les niveaux de lux adéquats et le nombre de lampadaires nécessaires au m2.

Ses objectifs sont donc multiples : établir la préconisation des éclairages publics adaptés à toutes typologies de lieux et aux différentes contraintes, assurer la sécurité aux usagers et garantir la bonne circulation du trafic.

De plus, depuis le 1er janvier 2020, cette norme impose de ne pas dépasser un blanc chaud (3000°K) pour la température de couleur des éclairages extérieurs et de ne pas dépasser un ULR (flux lumineux dégagé par le luminaire dirigé au-dessus de l’horizon) de 4% une fois posé, dans le but de réduire au maximum les nuisances de l’éclairage artificiel auprès de la faune et de la flore.

 

La norme EN 13201 permet donc de garantir une préconisation au plus juste des éclairages extérieurs, afin de conjuguer au mieux une implantation des luminaires optimale et adaptée et une réduction des nuisances environnementales.

3.  DELTA LUX® vous assure le meilleur éclairage possible

Vous connaissez désormais les utilités et les objectifs de ces normes en vigueur qui régissent le niveau d’éclairement. La norme intérieur 12464 et extérieur 13201, vous apportent confort visuel, sécurité, un éclairage juste où que vous soyez et respectueux de l’environnement. DELTA LUX, en qualité d’expert de son domaine et qualifié RGE (reconnu garant de l’environnement) par l’OPQIBI (Organisme de Qualification de l’Ingénierie), prend à cœur de proposer une qualité de service optimale, dans le respect des normes en vigueur, pour assurer le meilleur éclairage possible.

Au dela de ces normes qui régissent les niveaux d’éclairement règlementaires selon les types de voie, d’exploitation et d’activité, un bon éclairage doit également être dimensionné en tenant compte de sa performance énergétique.

Ainsi, chez DELTA LUX®, plusieurs études sont réalisées dans le cadre d’un même projet, qu’il soit en création ou en rénovation, notre bureau d’études interne réalise des études photométriques qui permettent d’assurer le respect des niveaux d’éclairement, mais également des études énergétiques précises qui permettent de préconiser des éclairages performants, fiables et économes en énergie.