Reconnu patrimoine commun de l’humanité par l’ONU en 2010, le ciel étoilé devient rare. La cartographie de la pollution lumineuse est sans appel : 80 % des habitants de la planète ne peuvent plus admirer les étoiles. La cause : une pollution lumineuse insidieuse qui s’installe nuit après nuit.

Ce phénomène est associé à l’utilisation des éclairages artificiels par l’être humain. De fait, en plus d’être responsable de la dégradation des conditions d’observation du ciel nocturne, la pollution lumineuse constitue également une menace pour l’écosystème.

DELTA LUX®, vous explique aujourd’hui les conséquences néfastes de la pollution lumineuse sur la biodiversité, sur l’humain et sur la transition énergétique.

La pollution lumineuse, quel est ce phénomène encore peu connu ?

I. La pollution lumineuse

Lorsque le terme « pollution » est évoqué, nous faisons généralement référence aux déchets, à la pollution de l’air/des sols… Or, le phénomène de pollution lumineuse existe bel et bien et n’est pas sans conséquence sur notre santé et sur ce qui nous entoure.  

On définit la pollution lumineuse comme un excès de lumière artificielle générée par l’éclairage public des villes (voiries, parkings…). Les enseignes, les publicités des entreprises et des magasins localisés un peu partout en périphérie de nos agglomérations participent aussi à cette pollution.

On retrouve généralement un sur-éclairage dans certains cas :

  • L’éclairage public et routier dans le cadre de la prévention routière et anti-criminalité
  • L’éclairage des bâtiments industriels et commerciaux généralement sur-éclairés pour attirer les clients, créer un cadre attractif et propice à la consommation
  • L’éclairage des centres sportifs et des parkings
  • Les éclairages extérieurs et intérieurs des habitations qui ne sont encadrés par aucune réglementation
  • L’éclairage des véhicules.

De plus, la pollution lumineuse est amplifiée lorsque l’éclairage est de mauvaise qualité, que l’allumage des dispositifs lumineux a lieu à des horaires superflus de la nuit et que la maintenance de ces systèmes est inexistante ou mal effectuée.  

Ce phénomène nocturne de lumière, anormal et gênant, n’est pas sans importance pour l’écosystème, pour l’humain et pour le développement durable.

II. Des risques liés à ce phénomène

La pollution lumineuse est nocive pour des milliers d’espèces. En effet, elle peut affecter le rythme biologique des animaux, leurs activités nocturnes ou leurs migrations. Par un pouvoir d’attraction ou de répulsion selon les espèces, la lumière artificielle nocturne perturbe les déplacements de la faune.

Le comportement des animaux et des insectes est modifié à la suite d’un éclairage quasi continu de territoires et d’espaces naturels. Attirés par l’éclairage, ils deviennent des proies visibles très faciles pour les prédateurs ou bien ils meurent d’épuisement à force de tourner autour d’un point lumineux. Selon l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME), la lumière est la 2ème cause de mortalité des insectes après les pesticides.  

L’excès de luminosité en période nocturne impacte également le cycle de reproduction et désoriente les oiseaux migrateurs. En effet, plusieurs espèces d’oiseaux utilisent les étoiles pour se repérer lors de leurs migrations. Les stimulations lumineuses multiples les font dévier entraînant le décès des individus, épuisés à force de chercher leur chemin.

La pollution lumineuse n’impacte pas seulement la faune, elle est également nuisible pour L’Homme.

Ces éclairages nocturnes affectent énormément l’horloge biologique de l’Homme qui empêche la production de mélatonine (l’hormone du sommeil) et engendrent des troubles de l’endormissement. C’est ainsi que tout notre cycle de sommeil est perturbé.

Enfin lorsque la lumière est dirigée vers le ciel, par conséquent, sur le plan économique et énergétique, cela entraîne une dépense inutile. Selon l’ADEME, l’éclairage public en France, correspond à l’équivalent de la consommation électrique moyenne de 2 millions de ménages, soit 5,6 milliards de KWh. Quant aux communes et collectivités locales, c’est 50% de leur budget électricité qui est dédié à l’éclairage public ! Une gestion optimale de ce dernier constitue donc un enjeu de taille en matière de réduction des consommations énergétiques.

La pollution lumineuse est donc un phénomène encore méconnu mais représente une réelle menace pour l’ensemble des êtres et l’environnement. Cependant, plusieurs solutions existent pour lutter contre ce phénomène.

III. Les solutions existantes

En France, ce n’est que très récemment, en 2018, que plusieurs décrets ont été publiés visant à réfréner la pollution lumineuse. En effet, par exemple, dans certains lieux (parkings, chantiers…) l’extinction de nuit est rendu obligatoire. L’orientation des éclairages, la puissance des flux lumineux et la protection des espaces naturels ont également fait l’objet de nouvelles mesures.

La réglementation visant à lutter contre la pollution lumineuse est donc très récente et concerne l’éclairage intérieur des bureaux, vitrines, publicités, enseignes extérieures… Il est donc indispensable de trouver le juste compromis entre la sécurité des personnes et l’impact sur la biodiversité.

Chez DELTA LUX®, en qualité d’acteur de la transition énergétique nous prenons au sérieux ce phénomène. C’est pour cela, que depuis notre création, nous mettons notre expertise à disposition de nos clients. Nous leur proposons nos luminaires LED performants adaptés à chaque site, répondant à leurs besoins et leur permettant de réaliser d’importantes économies financières et énergétiques.

Dans le but de réduire au maximum les nuisances de l’éclairage artificiel, nos éclairages respectent la Norme Européenne 13201 en vigueur. Elle consiste à ne pas dépasser un blanc chaud (3000°K) pour la température de couleur des éclairages extérieurs et un ULR (flux lumineux dégagé par le luminaire dirigé au-dessus de l’horizon) de 4% une fois posé. Pour proposer à la fois un éclairage toujours plus efficace, maîtrisé et respectueux de l’environnement et de la faune et de la flore, le respect de cette règlementation est une priorité à laquelle DELTA LUX® prend entièrement part.

Notre équipe, composée de professionnels, participe chaque jour à la réduction des dépenses énergétiques de nos clients et collaborateurs tout en s’inscrivant dans une démarche de développement durable.